"Regarde-moi"

Palais de la Porte Dorée, Musée National de l'Histoire de l'Immigration

Paris, France

2018

Back In all places, at all times, the figure of the Exile is the focus of speculation. He or she is that other who would jeopardise our comfort and habitus, who would invade on our territory.

Alternately the face of threat or tragedy, the exile inexorably bears the brunt of insecurity, crisis and problems of any nature. Five portraits and a giant frieze depicting what this “troubling” other could be were commissioned from six artists who have experienced exile, to give shape to black and white faces, ready to face other people’s gazes. Is the life of the exile worth less than ours? 

En tout lieu, en tout temps, la figure de l’Exilé fait l’objet de spéculations. Il est cet autre qui mettrait en péril notre confort et nos habitus, qui empiéterait sur notre territoire.

Tour à tour visage de menace ou de tragédie, il porte inexorablement le chapeau de l’insécurité, de la crise et de tous les problèmes. 5 portraits et une frise géants de ce que pourrait être cet autre qui dérangerait ont été commandés à 6 artistes travaillés par l’exil, pour donner forme à des visages en noir et blanc, prêts à affronter les regards. La vie des exilé.e.s aurait-elle moins de valeur que la nôtre ?

Pour recevoir des infos exclusives sur mes projets, inscrivez-vous à la newsletter

👇

  • Facebook - Kouka Ntadi
  • Instagram - Kouka Ntadi
  • Twitter - Kouka Ntadi

©Kouka Ntadi 2020